un peu de presse pour Bezu...

Publié le par anaka


Article paru ce jour dans le quotidien Paris-Normandie.

Pour ceux qui ont la chance de s'y rendre,
n'hésitez pas à faire le déplacement !
 
Et passez me voir sur mon stand d'exposition
ou venez assister à notre performance musico-picturale
le samedi soir, et émerveillez-vous des artistes présents...

De quoi en prendre plein les yeux pendant ces deux jours magiques...




Bezu Saint Eloi : 

Un événement d'envergure


Les organisateurs du festival international d'art singulier
veulent donner une renommée mondiale à l'événement

BEZU-SAINT-ELOI. Les organisateurs du Grand Baz'Art entendent faire du festival international d'art singulier la renommée mondiale du village.

La petite commune de Bézu-Saint-Eloi s'apprête à entrer dans le milieu très fermé de l'art contemporain, en proposant un festival international d'art singulier les samedi 30 et dimanche 31 mai prochains.
En préparation depuis près de seize mois, l'ambition est de taille pour Jean Luc Bourdila, initiateur du projet, ainsi que pour la municipalité, qui selon Jacques Pillon, premier adjoint au maire, s'est mise « à disposition de l'organisation du festival pour sa pleine et entière réussite, la réputation du village étant engagée ».

Un large soutien
Car le Grand Baz'Art à Bézu entend bien s'imposer d'ici cinq ans, comme l'une des trois plus importantes manifestations d'art singulier proposées en Europe. Pour Catherine Henri, co-organisatrice, le défi est de faire de Bézu-Saint-Eloi « un lieu incontournable de l'art en France, en Europe et même plus loin encore ». « Il y a la BD à Angoulême, le jazz à Antibes et le théâtre de Ramatuelle », ajoute-t-elle en soulignant que « si toutes ces manifestations ont débuté modestement, elles offrent aujourd'hui une renommée mondiale à leur ville ».

Vingt-cinq artistes, douze nationalités
Profitant d'une complète remise en état de l'ancienne salle omnisports, rebaptisée « grande salle » par la municipalité, les organisateurs s'apprêtent à recevoir pour cette première édition la visite de vingt-cinq artistes, issus de douze nationalités différentes, pour une exposition, à entrée libre et gratuite, qui comprendra plus de trois cents œuvres.

Un événement de grande envergure, qui n'aurait jamais pu voir le jour, outre la participation active des bénévoles, sans l'appui du ministère de la Culture et de la Communication, le soutien du département de l'Eure, ainsi que le concours de la communauté de communes Gisors Epte Lévrière.

A la grande salle, ancienne salle omnisports, samedi 30 et dimanche 31 mai, de 11 h à 19 h.

 


Publié dans actualités

Commenter cet article

tilk 20/05/2009 19:23

estce que tu y es toi ?
besos
tilk