45YO of wandering

Publié le par anaka

45 years Old of Wandering

anaka©2011

 

écriture miroir texte en anglais, et peinture à rebours

sur plexi 5mm format 78x78cm

W45yo.jpg 

Texte plexi 45 YO – février 2011

 

When I paint myself, it’s blue & into a corner.
No one is weeping on the poet’s shoulder

& no one wants to  tango with the lowly mule.
My chest bears the weight of a stack of bibles
—one for each promise, one for  each lie

& the rest for all those misunderstandings.
  
 45yodetail.JPG

 

I still wonder if i can find into my deepest

some poems under my skin,
something genuinely beautiful.

The more desire, the less we seem to be understood.
 

We spend our lives searching for someone/something

that can confirm our suspicions.
 

The dead leaves scratching at the sidewalk

may as well be ten thousand forgotten voices. 
 

I’m limping toward another elegy

Hungry sparrow enthusiasm can’t tip the scales.

 

45 years of wandering.

Long way.

 

45yodet2.JPG 

(avec mes pensées et remerciements

à Marc Hartenbach pour son inspiration...)

Publié dans plexiglas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anaka 23/02/2011 09:42


Traduction (approximative), pour Tilk...

Quand je Me peins, c'est bleu, et ça reste dans un coin.

Personne ne pleure sur l'épaule du poète,
et personne ne veut esquisser quelques pas avec la vieille mule.

Ma poitrine supporte le poids d'une pile de prières,
une pour chaque promesse, une pour chaque mensonge, et le reste pour toutes ces incompréhensions.

Je me demande encore si je vais trouver au plus profond de moi, dessous ma peau, quelque chose de véritablement beau.

Ce que je désire le plus paraît aussi être le plus incompréhensible.

Nous passons nos vies à chercher quelqu'un/quelque chose, qui viendra confirmer nos doutes.

Les feuilles mortes qui s'écrasent sur la chaussée, pourraient aussi bien être des milliers de voix oubliées.

Je progresse laborieusement (je boite) vers une autre élégie,
des moineaux affamés et enthousiasmes me tiennent l'échelle...

45 années d'interrogations,
c'est une longue longue route...


tilk 22/02/2011 23:25


yo no comprendo nada del ingles...jajaja
besos Ana